Sélectionner une page

Le thé matcha, une boisson bonheur contre l’anxiété

par | Apprivoiser son stress

Quand vous fermez les yeux en songeant à la boisson qui vous amène une petite brise de bonheur, à quoi pensez-vous ?
À la première gorgée de bière qui marque la fin d’une journée un peu trop étouffante ? Peut-être à la senteur du chocolat chaud qui chatouille les narines en même temps que la chaleur d’une douce tasse réchauffe les mains encore engourdies par le froid ? Des bulles qui pétillent en rencontrant le palais, comme pour appeler à la fête ?

Sur le blog de l-univers-du-bonheur.fr qui organise un carnaval d’article sur le thème « Quelles sont ces boissons qui vous rendent heureux ?” Il est question par exemple de soupe de champagne, de ratafia ou de liqueur de sureau. Vous pouvez voir le récapitulatif de tous les partages, comme sur les boissons hyddge du Danemark dans cet article.   

Pour ma part, en dehors de la fraîcheur de l’eau de source au bout d’une randonnée en montagne, le breuvage que j’associe à un réel moment de pur bonheur, c’est le matcha latte.

Connaissez-vous le matcha ?

C’est une poudre très fine issue du broyage de feuilles de thé vert sur des meules de pierres. Ces dernières années, il est devenu un ingrédient culinaire prisé des pâtissiers et glaciers d’un bout à l’autre du monde. Il se propage comme une touche de raffinement à la japonaise, en plus de faire découvrir des saveurs audacieuses qui harmonisent l’amertume à la douceur. En effet, même si le thé en poudre est arrivé initialement de Chine, c’est à la culture nipponne qu’il est aujourd’hui associé de par son importante consommation à travers le pays.

D’abord apprécié pour la finesse de son goût et sa rareté, on lui a ensuite attribué des vertus pour la santé. Il s’est imposé en tant que thé officiel des cérémonies du thé au Japon depuis le XVIe siècle. (La cérémonie du thé est un mode de dégustation devenu un art traditionnel auquel je consacrerai ici un article).

En quoi le matcha est-il différent des autres thés ?

Le thé vert, comme vous en avez sans doute entendu parler, est déjà plebscité pour sa forte teneur en antioxydants, connus pour leur action contre le vieillissement des cellules.

Au Japon, le thé vert pour la production de matcha est essentiellement cultivé dans les régions de la moitié sud de l’archipel, sur des sols volcaniques très riches en minéraux. Deux ou trois semaines avant la récolte des feuilles, qui a lieu au début du printemps, les plantations sont couvertes d’un filet sombre, aux mailles serrées, en vue de diminuer drastiquement la lumière directe du soleil.
Cela a pour effet d’une part d’augmenter la chlorophylle qui va donner une couleur très intense aux feuilles et d’autre part, le théier va puiser plus de nutriments directement du sol, afin de compenser la baisse de photosynthèse. Par conséquent, en plus de ses puissants antioxydants, le matcha concentre deux fois plus de L-théanine (ou théanine), que le thé vert régulier.

Le matcha contre l’anxiété

La L-théanine est un acide aminé qui réduit l’anxiété en favorisant la détente. Les études menées pour comprendre son effet sur l’activité du cerveau montrent qu’elle augmente les ondes alpha, sans provoquer de somnolence puisque les ondes theta qui favorisent le sommeil ne sont pas modifiées.
Les ondes alpha dans le cerveau indiquent un état de relaxation, en éveil, induisant une amélioration de la créativité, de meilleures performances en cas de stress ainsi qu’une amélioration de la concentration.

Comme la théanine peut traverser facilement la barrière hématoencéphalique, avec une consommation d’environ 50 mg soit l’équivalent d’une tasse de matcha (à peu près 2 tasses de thé vert), on peut commencer à observer son effet après une période de 30 minutes. Le niveau maximum de son action serait atteint au bout de 5 heures environ.

À propos du bonheur

Le matcha stimule aussi la production de neurotransmetteurs comme la sérotonine, qui est un élément essentiel dans la régulation des humeurs, en amenant le sentiment de plénitude et de contentement. Voilà donc un aliment qui rend heureux ! À garder comme élément permanent dans la cuisine !

Après toutes ces explications pour la tête, vous vous dites sûrement que c’est une bonne idée de vous mettre à boire du matcha.
Je vais donc maintenant vous parler de ce que mon coeur en dit.
Par le fait même de préparer un latte chaud, en prenant le temps de faire chauffer le lait et de sortir les ustensiles que je vais utiliser, je m’envoie le message qu’un moment de plaisir va suivre. J’active déjà mon système de récompense. Je prends du temps pour moi, ce qui va décupler toute l’arôme et la saveur de ce que je vais déguster.
Si vous faites partie des amateurs de bon café, nul doute que ces expériences de saveur et d’effluves vous parlent. Je peux vous assurer que dans mon cas, une fois mon latte prêt, le sentiment de bonheur ne semble pas attendre les effets biochimiques dans le cerveau. Il est immédiat, dans le moment présent.

Le cœur vous chante d’essayer ?

Alors, voici comment préparer un matcha latte qui fait du bien :

1 – Délayer la poudre,

Mettre une petite cuillère à café de poudre de matcha dans un bol
Verser un fond d’eau froide
Fouetter avec un fouet à matcha en bambou, jusqu’à éliminer les grumeaux et faire naître une légère écume
Transvaser delicatement dans votre tasse favorite

2 – Faire une mousse de lait,

Chauffer un verre de lait végétal ou demi-écrémé (sucrer légèrement avec votre sucrant favori, si cela vous dit)
Fouetter le lait chaud pour obtenir une mousse épaisse

3 – Mélanger et savourer

Verser la mousse de lait dans la tasse de matcha en faisant des petits mouvements circulaires
Se poser
Souffler. Inspirer
Apprécier le bonheur onctueux de cet instant…

Si vous avez des petites formules magiques de boissons relaxantes dans votre grimoire personnel, vous pouvez les partager en commentaires. Promis, on gardera le secret 😉

Et si vous optez pour un essai du matcha, latte, n’hésitez pas à faire un grand Hhhhmmm qui traverse les océans ! Je serais ravie de l’entendre dans le vent.

 

Références :

  • Lardner AL: Neurobiological effects of the green tea constituent theanine and its potential role in the treatment of psychiatric and neurodegenerative disorders. Nutr Neurosci 2014;1
  • Nobre AC, Rao A, Owen GN. L-theanine, a natural constituent in tea, and its effect on mental state. Asia Pac J Clin Nutr. 2008;17 Suppl 1:167-8. PMID: 18296328
  • https://kumikomatcha.fr/blogs/essais-et-videos/pourquoi-ombrager-theiers-matcha
Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager ! 🤗

22 Commentaires

  1. Hmmmmmmm…!!!
    Une nouvelle boisson dans ma liste de boisson chaudes. Je n’avais jamais entendu parlé. Trop curieuse de découvrir son goût et bénéficier de ses bienfaits.
    Merci

    Réponse
    • Merci à toi d’avoir pris le temps de laisser un mot et bonne degustation alors ! 😊

      Réponse
  2. Excellente boisson que je découvre!
    Et l’eau de source, c’est tellement merveilleux aussi !
    Merci pour cet article très intéressante 🙂 !

    Réponse
    • Merci Alice. Je crois que l’eau de source fera l’unanimité. Mais le matcha latte est vraiment à découvrir ! 😊

      Réponse
  3. Merci pour le rappel…honte à moi, j’en ai dans le placard et je l’ai oublié. Ah cette période de confinement ! ça boulleverse toutes les habitudes. vite, c’est justement le moment d’y revenir. que n’y ai-je pas pensé plus tôt 😉
    Bel article. Merci pour la recette, elle, je ne la connaissais pas.
    Huuuuuuuuuummmmmmmmmmmmmm…l’as-tu entendu ?

    Réponse
    • Hahaha, oui, je l’ai entendu !!! Belle occasion de sortir les trésors du placard ! Merci pour ton commentaire et bonne degustation !😄

      Réponse
  4. Hummm on ressent bien ton bonheur ressenti à te lire! Je bois très peu de matcha (les fois ou j’en ai commandé, la quantité était énorme et je finissais la tasse étant écoeurée avec un léger mal de coeur. Mais ton article m’a donné envie de retenter, cette fois-ci en le faisant moi-même.
    Merci pour cet article!

    Réponse
    • Merci pour le partage de ton expérience. Le matcha s’utilise en fait en toute petite quantité. Je soupçonne les personnes qui t’en ont préparé d’avoir trop forcé sur la dose. Ce qui fait que la boisson a du être plus amère, voire même un peu pateuse. Et le mal de coeur que tu as ressenti vient probablement de lå.
      Si tu arrives à faire une belle mousse de lait, tu verras que c’est aussi léger que les nuages.

      Réponse
  5. Merci pour cette recette. Il faut que je me procure les ingrédients. J’entends depuis longtemps parler de matcha sans vraiment comprendre ce que c’est vraiment. C’est maintenant chose faite. Merci beaucoup.

    Réponse
    • Il faut juste un petit pot de matcha et le petit fouet en bambou qu’on peut acheter facilement en ligne. Donc la decouverte est à portée de clic ! 😉

      Réponse
  6. C’est vrai que son goût est très subtil… Beaucoup plus que son prix, qui lui, assomme sans ménagement. Mais j’en ai toujours pas trop loin, c’est mon thé de l’après-midi préféré.

    Réponse
    • Le temps de broyage est en fait très long avec les meules en pierre. C’est probablement une des raisons qui fait que le matcha est produit en si petite quantité et est de cefait aussi cher.
      Merci d’avoir pris le temps de partager ton expérience matcha !

      Réponse
  7. J’aime beaucoup le thé matcha mais je le bois avec parcimonie (c’est vrai que son prix est élevé et incite à la dégustation en conscience!) Son goût est fin mais parfois il faut en boire plusieurs fois pour l’aimer. Je n’ai jamais essayé avec du lait (qui sera végétal pour moi) mais j’aime les choses “nature”! Une bonne idée cependant: je vais tester! Et j’adore le petit fouet en bambou! Merci d’avoir laissé parlé ton coeur!

    Réponse
    • Merci Benedicte pour ton partage. Le prix est assez dissuasif effectivement. Mais il suffit d’une toute petite quantité. D’ailleurs, la pointe de la cuillere à doser en bambou est plus petite qu’une cueillere à café conventionnelle. J’ai visité une fabrique récemment et ils m’ont expliqué que les matchas pas chers ont souvent plus d’amertume. Plus la qualité est élevée, plus il sera souple et doux contre le palais.

      Réponse
  8. Je crois que je vais me laisser tenter par la mousse de lait ! 😀 Super article, merci pour ce partage 🙂

    Réponse
    • Merci pour ton commentaire ! 😊

      Réponse
  9. Je ne suis pas une grande amatrice de thé. J’adore l’odeur qui s’en dégage, mais cela ne va pas plus loin. Je suis plutôt chocolat chaud, ou alors thé à la menthe, version maghrébine !
    Mais la manière dont tu nous racontes TON thé matcha, avec son latte, m’a vraiment donné envie de goûter !
    Alors, huuuuuuuuuummmmmmmmmmmmmmmm !!!

    Réponse
    • Cela me fait plaisir de partager et donner envie d’essayer des choses nouvelles. Tu verras si tu l’essaies, que le matcha latte peut être aussi onctueux en bouche que le chocolat chaud (pas le celui très épais à la façon espagnol bien sûr). Je guette le vent pour entendre ton hummm ! 😊

      Réponse
    • Merci pour ton commentaire Marie. Je n’ai rien lu sur la difference de propriétés du matcha selon qu’on le boive dans l’eau ou dans du lait (en latte). Je pense que c’est uniquement une question de goût. Par contre, cela me fait penser à rajouter que le liquide ne doit pas depasser 80 degres Celcius pour ne pas alterer la théanine.

      Réponse

Trackbacks/Pingbacks

  1. Comment j’ai osé faire ma première vidéo sur YouTube - […] applaudi de joie. Quel événement ! 😂Que d’émotions. Je me suis bien récompensée avec ma boisson du bonheur qui calme…

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 × 7 =


Pin It on Pinterest

Share This