Sélectionner une page

Comment faire des loisirs créatifs, votre remède antistress efficace

par | Apprivoiser son stress

Quand vous entendez loisirs créatifs, à quoi cela vous fait-il penser ?
Il y a encore quelques années, on associait ces mots au macramé de Tata Julienne ou au tricot de Mamie Cookie.
Aujourd’hui, les loisirs créatifs représentent un marché qui joue avec le milliard d’euros, selon les analyses sectorielles de Xerfi France, l’institut d’études de marché. On peut imaginer que même avec beaucoup d’amour et de volonté, toutes nos mamies cookies réunies n’auraient pu tricoter des écharpes pour une telle somme. En effet, les loisirs créatifs se sont étendus de façon exponentielle à de nombreuses autres disciplines. C’est devenu une tendance qui s’enrichit et se renouvelle au rythme du partage de l’information sur la toile.
Dans une société où les sensibilités deviennent de plus en plus écologiques pour l’environnement et où le temps chez soi a bénéficié des aménagements à la baisse des heures de travail, le “fait maison” attire de plus en plus d’adeptes.

Alors, entre les ateliers de cuisine fusion, le scrapbooking, la peinture sur céramique ou autres coloriages de mandala, quels sont les points que tous les loisirs créatifs ont en commun ?
La création et la détente me direz-vous. Et c’est bien de cela que je vais vous parler dans cet article.

Comment utiliser ces opportunités de détente et de création pour une gestion consciente du stress que vous pouvez ressentir au quotidien ?
Je vous propose une approche en 5 étapes. Cinq étapes que vous pouvez ancrer visuellement dans votre esprit avec les cinq doigts d’une main.

1 – Prendre du temps pour soi pour créer

Votre main comme rappel

Je vous invite à observer le dos de votre main, tous les doigts collés ensemble. Votre pouce est le plus volumineux. On va dire qu’il représente l’état chargé de votre mental.
Entre ce projet interminable qui vous accapare au travail, les tâches ménagères qui s’accumulent, les trajets embouteillés, les courses en quatrième vitesse, les activités des enfants, les amis, les collègues, la famille, le chat, les voisins et la terre entière, on a mille et une raisons de donner notre temps à tout le monde, sauf à nous-mêmes.

Alors, faites disparaître tout ce qu’il y a autour du pouce en fermant votre main et vous allez voir qu’il vous dit : «Super ! ».
Super, parce que votre sentiment de fatigue n’est pas une fatalité, vous pouvez la transformer en énergie de création.

Un comportement militant pour notre bien-être

Le fait de prendre du temps est un acte qui se décide. Un moment où l’on se coupe des charges mentales et du poids des exigences et des responsabilités quotidiennes. Quelques minutes en retrait du monde. Une parenthèse pour se créer un autre univers et retrouver notre calme intérieur.

C’est pourquoi il est important de savoir quelquefois fermer la porte et pousser tous les autres dehors. Cela demande un effort à chacun, mais c’est salutaire pour le bien-être de tous.

bonnet antistress loisir creatif

2 – S’exprimer et exprimer ses émotions dans sa création

Repérer ses émotions

Vous avez une boule dans la gorge depuis une grosse déception au travail , mais vous n’avez pas eu l’occasion d’évacuer votre colère ou votre tristesse ? Peut-être vivez-vous une frustration dans une de vos relations et vous n’avez pas réussi à formuler ce qui vous dévore dans le ventre ?

Qu’à cela ne tienne, un exercice de création permet d’extérioriser ses émotions, même les plus déplaisantes, sans que l’on aie à les faire subir à une tierce personne.

Regardez maintenant votre index. Il vous rappelle que c’est le temps de choisir une activité, un unique support, pour vous aider à exprimer tout ça.

Laisser les émotions sortir de soi

Vous voyez noir ? Pourquoi pa le matérialiser en peinture. Une personne a trahi vos valeurs ? Vous pouvez malaxer votre colère dans la terre glaise au cours d‘une activité de modelage. La vie vous semble fade ? Redonnez-lui de la couleur dans vos créations. Peu importe ce que vous aurez envie de signifier. Manifestez ce que vous éprouvez. En étant honnête avec vous–même, vous allez faire l’expérience de vivre vos émotions en les accueillant et en les laissant se libérer. Chaque émotion désagréable que vous laissez partir va laisser de la place pour en accueillir des nouvelles, qui seront plus agréables à ressentir.

Vous allez ainsi naturellement réguler vos états d’âme, contrôler vos impulsions et fort probablement vous ouvrir à d’autres perspectives plus joyeuses de votre réalité.

« Ce qui était n’est plus ; ce qui sera n’est pas encore »

Alfred de Musset

3 – Lâcher prise sur le résultat et créer juste l’instant présent

Être dans le non-jugement de ce qu’on crée et se faire confiance

Contrairement aux moments où vous êtes dans votre rôle social, de dirigeant, d’étudiant, de parent, d’employé, etc. où l’on va attendre un certain résultat de vos actions, dans la parenthèse que vous vous offrez dans les loisirs créatifs, nul besoin de planifier ce qui va naître. Juste accepter ce qui se crée.

En lâchant prise, on s’ouvre au plaisir de la découverte en acceptant de s’adapter à la surprise.

chien-peintre-loisir-creatif

Osez laisser place à l’improvisation

Des chercheurs américains ont prouvé que la pratique d’une activité artistique permet effectivement de réduire le taux d’une hormone du stress : le cortisol. Mais ils ont aussi noté que la baisse du taux de cortisol était moins importante dans les activités où l’on attend une issue précise.

Par ailleurs, la magie des loisirs créatifs réside également dans le fait qu’ils ne nécessitent aucun niveau artistique particulier. Toutes les créativités sont libres, car les créations n’ont de valeurs que celles qu’on leur donne. Votre vase d’argile ne sera peut-être pas exposé au Musée de la Civilisation, mais il aura le mérite d’avoir été façonné par vos mains et de vous avoir permis de soulager vos maux.

Le reste peut bien attendre

Pour en revenir à l’ancrage sur les doigts de votre main, nous en sommes maintenant au majeur. C’est juste un moyen mnémotechnique. J’espère que vous en souriez en lisant ces lignes.
L’idée est de se rappeler que c’est tant pis pour les attentes des autres, dans votre bulle de loisir créatif, ce qui compte c’est votre moment.

D’ailleurs cela me fait penser au déculpabilisant livre à succès «The subtile art of not giving a f*ck» de Mark Manson (traduit en français sous le titre «L’art subtil de s’en f*utre», paru aux éditions Eyrolles en 2017) que je résumerai bientôt dans ce blog.

4 – Se reconnecter à soi-même en écoutant son corps

Créer une union entre l’esprit et le corps

Pendant le processus de création, vous allez vivre en pleine conscience de l’instant présent. Vous allez créer une union entre votre esprit et vos mouvements.
C’est pourquoi, si vous regardez votre annulaire, vous ferez un ancrage fortement symbolique. C’est le doigt qui porte l’alliance. Un pacte d’amour entre votre mental et votre bien-être.

Canaliser l’attention

Se focaliser sur une activité de création permet de ramener la concentration aux simples déplacements de nos mains. Mais c’est aussi une occasion de faire l’expérience de notre propre corps en éveillant nos sens. De la saveur des ingrédients que vous choisissez dans une recette de pâtisserie, du contact sur votre peau lorsque vous choisissez des matériaux à coudre, du parfum que vous sélectionnez pour votre chandelle, du bruit des outils que vous utilisez dans votre bricolage, à la satisfaction de voir votre réalisation prendre forme, les sens seront savoureusement en alerte.

Cet exercice de la reconnexion avec soi, au moment présent, permet d’apaiser le mental. Les études sur ce sujet ont montré que pendant que l’on crée, nous sommes moins hantés par des pensées parasites.
C’est donc un moyen précieux de diminuer l’anxiété sur ce qui pourrait arriver dans le futur. De ce fait, il permet de réduire le stress de manière efficace.

5 – Créer des liens sociaux autour de nos loisirs

Le processus créatif en lui-même est un moment centré sur soi. Mais entre deux moments de création, il est aussi important de créer un terrain propice à l’échange et à la connexion avec les autres pour développer la confiance en soi et entretenir les liens sociaux qui peuvent être des ressources dans les moments de stress.

Offrir ses créations aux autres

Offrir un présent est un moyen de se connecter aux autres et de contribuer à leur bien-être. Si vous fabriquez des objets fonctionnels, ils pourront tout à fait vous aider à réduire vos achats de cadeaux et trouveront une utilité chez les personnes qui les reçoivent.
Selon la conclusion d’une étude menée par l’université australienne de Chelsea Candy, auprès de femmes de différents milieux sociaux fabricant de l’artisanat, le symbolisme du don de quelque chose fait de ses propres mains va bien au-delà des significations habituelles du mot.

Par exemple, donner des édredons exprime la chaleur de manière palpable et intangible à la fois. La couverture elle-même garde les gens au chaud et le fait d’offrir cet objet fait main est une expression de la chaleur humaine envers une autre personne. C’est aussi une démonstration de notre philosophie de vie et de nos valeurs.

Discuter avec des personnes qui partagent le même centre d’intérêt

Il y a de grandes chances que vous trouviez du plaisir à participer à des groupes de discussion ou des ateliers de création car cela développe le sentiment d’appartenance. C’est un besoin élémentaire qui peut renforcer le sentiment de sécurité puisque si vous faites face à des stresseurs dans un domaine de votre vie, vous saurez que vous avez une communauté avec laquelle vous pourrez vous changer les idées dans la sphère de vos loisirs.

Au niveau de l’ancrage visuel avec la main, nous en sommes au petit doigt. Il peut représenter la légèreté que vous pouvez ressentir à la fin de votre création. Vous sentirez sûrement que le poids du stress a diminué et ceci, tout à fait naturellement.
Vous venez de vous faire un cadeau.

Il n’y a plus qu’à s’y mettre avec plaisir !

Au-delà des étapes précédentes, le domaine de loisirs créatifs que vous choisirez doit surtout vous procurer du plaisir.
Internet regorge de ressources et de tutoriels pour faire votre choix parmi tout ce qui existe. Vous pouvez par exemple apprendre à faire votre savon artisanal en partant de zéro avec des pas à pas détaillés comme ici.

Si vous n’êtes pas familier avec votre propre créativité, commencez votre exploration avec un projet simple et facile. Non seulement vous ne tomberez pas dans la pression du résultat, mais surtout, vous apprécierez rapidement la sensation de fierté d’avoir créé quelque chose avec vos mains.

Parce que réaliser un projet de loisir créatif c’est aussi, trouver des solutions, développer sa créativité et arriver à produire quelque chose soi-même. Cela favorise l’estime de soi.
Et acquérir une bonne estime de soi permet de croire en ses capacités à s’adapter aux situations de stress et à en trouver une issue positive.

Maintenant, lorsque vous ressentez du stress en vous, pensez à regarder votre main, isoler votre pouce et vous plonger dans des plaisirs créatifs !

Références :

  • Creative Arts Interventions for Stress Management and Prevention-A Systematic Review. Behav Sci (Basel), Martin L, Oepen R, Bauer K, et al. . 2018;8(2):28. Published 2018 Feb 22. doi:10.3390/bs8020028
  • Comment l’art reduit le stress, site futurasciences.com
  • Crafting Quality of Life Creativity and Well-being, Marty Grace, Enza Gandolfo and Chelsea Candy, 2009
  • Les loisirs créatifs, un marché porteur mais compliqué pour les enseignes, LSA-conso.fr, 2017
Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager ! 🤗

8 Commentaires

  1. Très beau texte. J’aime beaucoup et suis tout à fait d’accord avec vous quant au fait de la nécessité de couper dans ses activités habituelles qui peuvent être à l’origine de stress ou de préoccupations, par d’autres activités.
    Savoir se recentrer sur soi, passer du temps avec ses proches est une formidable opportunité et un très bon remède. Vous avez 100% raison.

    Réponse
  2. Merci pour ce texte, il ouvre les yeux sur notre humanité et nous rappelle que la création était indispensable du temps de nos ancêtres, simplement pour assurer la survie de l’espèce. De nos jours, nous avons tout a portée d’un clic, et l’usage du pouce s’est réduit à naviguer sur nos écrans tactiles ! Ton texte, et l’utilisation des doigts de la main comme moyen mnémotechnique, nous rappelle combien il est important de se reconnecter avec ce que nous sommes, en tant qu’êtres humains, des êtres de création, des artisans habiles de leurs mains.

    Réponse
  3. Merci pour cet article. Je me reconnais tout à fait dedans. Lorsque je réalise un ouvrage, j’aime être très ordonnée, lister les actions… C’est aussi un moyen pour que l’énergie créatrice soit canalisée en une œuvre avec de belles finitions.

    Réponse
  4. Cet article est vraiment très bien écrit et presque philosophique. Il ouvre les yeux sur le fait que parfois il suffit juste de lâcher prise…et se concentrer sur l’essentiel 🙂

    Réponse
  5. Je vois que mon premier commentaire n’est pas passé alors je reviens, une bulle de paix en faisant des choses pour soi, merci pour ton très beau texte ELISA Lafée

    Réponse
  6. Bravo pour cet article! Je souscris à 1000 % à ce que tu dis. Je me suis mise au tricot et au crochet grâce à une amie, et grâce à ça je cultive la zen attitude! Merci de cet article.

    Réponse
  7. Moi j’aime cuisiner, colorier, et le must une séance massage, la je me détend vraiment et c’est peut-être le seul moment ou je me retrouve vraiment seule avec moi-même. D’ailleurs ça fait longtemps que je ne me suis pas offert ce plaisir, ce moment de recharge dans la zenitude. J’aime beaucoup le ton de ton article qui se veut vraiment bienveillant. Je n’aurai pas pensé offrir un de mes coloriage à quelqu’un, mais maintenant j’y pense. Et je ne savais pas que cela pouvait faire baisser le cortisol, alors que c’est tout à fait logique une fois qu’n le sait.

    Réponse
  8. Bel article ! Pour ma part, depuis que j’ai adopté le mode de vie zéro déchet, je me suis mise à la cuisine. J’aime le contact avec les différentes textures, les saveurs… idem pour la couture, réaliser les choses soi-meme, comme tu dis, ça donne confiance en soi, en ses capacités et permet de se sentir plus autonome. Et surtout, on perd la notion du temps car on est tellement connecté à soi, au moment présent. Un moment zen !

    Efi

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 ⁄ 3 =


Pin It on Pinterest

Share This